Jean SÉVILLIA


Qui est Jean Sévillia ?​


​Jean SEVILLIA est un grand auteur contemporain qui nous permet de nous approcher de ce qu'est la véritable histoire et non l'histoire mensongère/erronée/anticatholique dont nous sommes matraqués à longueur de journée/année, non seulement dans les télévisions et autres grands médias mais aussi et d'abord par « l'Éducation Nationale ».

Par le bouton en bas de ce paragraphe peut être visionné/téléchargé un article du journal "Famille Chrétienne", intitulé : "En Histoire aussi, la vérité rend libre". Cet article porte sur le livre "Historiquement incorrect".

​​​​Cliquer ici pour visionner (clic gauche) ou télécharger (clic droit) l'entretien de J. Sévillia avec le journal FC


Deux livres particulièrement représentatifs


Parmi ses livres, 2 livres sont particulièrement représentatifs, (mais ses autres livres sont tout aussi instructifs). 

  • « Historiquement correct - Pour en finir avec le passé unique ».

Qui est maintenant un « best-seller » et on peut même le trouver en Format de poche (qui est donc moins cher)

  • « Quand les Catholiques étaient hors la Loi ».

Qui rappelle les persécutions contre les Catholiques en France à la fin du 19e siècle et au début du 20e , (persécutions qui ont eu lieu surtout avant mais aussi après la loi de 1905).
Il est également édité en livre de poche.

J'ai mis ces 2 livres sous format électronique (et je compte en mettre d'autres de ce même auteur), comme les autres de ce site, pour mes propres besoins ; mais des "ayants droits" m'ont demandé de ne pas les mettre à disposition  pour visionnage/téléchargement sur mon site internet. Je n'en mets donc ci-dessous que les tables de matières synthétiques, les tables de matières détaillées, ainsi que les "4e de couverture". 


​Livre : Historiquement correct



​Ci-après la liste des 18 sujets traités dans ce livre, puis, en dessous, le détail des sous-chapitres par chapitre, et enfin le "4e de couverture" :


Table de matières syhnthétique :
  • La féodalité.
  • Les croisades.
  • Les cathares et l'Inquisition médiévale.
  • L'Espagne des Rois Catholiques.
  • Les guerres de Religion.
  • L'Ancien Régime.
  • Les Lumières et la tolérance.
  • La Révolution et la Terreur.
  • La Commune de 1871.
  • Catholiques et ouvriers.
  • L'abolition de l'esclavage.
  • 1900 : antisémites, antimilitaristes et anticléricaux.
  • Le pacifisme de l'entre-deux-guerres.
  • Fascisme et antifascisme.
  • Résistance et Collaboration.
  • L'affaire Pie XII.
  • La décolonisation.
  • La guerre d'Algérie.

Table de matières détaillée :

1 ]. La féodalité.
Le Moyen Âge redécouvert — L'ordre féodal : un état transitoire — La France, oeuvre de l'État capétien.

2 ]. Les croisades.
Une riposte à l'expansion militaire de l'islam — La première croisade : un élan de foi — Les huit croisades : le bon grain et l'ivraie — Une intolérance partagée.

3 ]. Les cathares et l'Inquisition médiévale.
Les cathares : une secte dangereuse — L'hérésie : mal social, mal religieux — La croisade contre les albigeois : tout sauf un conflit Nord-Sud — L'Inquisition : une justice approuvée par l'opinion.

4 ]. L'Espagne des Rois Catholiques.
L'Inquisition d'Espagne, une histoire... espagnole — Les inquisiteurs : des juges équitables — Les Rois Catholiques ne sont pas antisémites — Al-Andalus : le mythe de la tolérance musulmane — La légende noire de l'Amérique espagnole.

5 ]. Les guerres de Religion.
De Luther à Calvin, la rupture avec Rome — La France ruinée par huit guerres de Religion — Huguenots et ligueurs : les partis contre la France — L'édit de Nantes : coexister dans l'intolérance — La révocation de l'édit de Nantes, fin de l'exception française — L'intolérance des pays protestants.

6 ]. L'Ancien Régime.
La monarchie capétienne, un pouvoir modéré — Servir l'État : un mécanisme d'ascension sociale — Quand les privilégiés font échouer la révolution royale.

7 ]. Les Lumières et la tolérance.
L'Encyclopédie : une révolution intellectuelle — La tolérance des philosophes est sélective — Le racisme des Lumières — Protestants et juifs : le pragmatisme royal. 
        
8 ]. La Révolution et la Terreur.
1789-1799 : une décennie de violence — 1789 : débuts de la politique antireligieuse — 1792 : la Révolution déclare la guerre à l'Europe — La surenchère des factions révolutionnaires — La Terreur à l'ordre du jour — Régénérer l'humanité : un projet totalitaire.

9 ]. La Commune de 1871.
Droit de vote ou barricades — 1870 : guerre et paix — La Commune : les enragés au pouvoir.

10 ]. Catholiques et ouvriers.
La révolte des canuts : une légende à revoir — Le syndicalisme sans la révolution — Quand la France découvre la misère ouvrière — Le mythe de la collusion entre l'Église et la bourgeoisie — La charité : une démarche nécessaire, mais non suffisante — Léon XIII, avocat des ouvriers — L'oeuvre législative des catholiques sociaux.

11 ]. L'abolition de l'esclavage.
La traite des Noirs : une entreprise européenne — Abolir l'esclavage : de la Restauration à la IIe République — L'esclavage : une tradition africaine et musulmane.

12 ]. 1900 : antisémites, antimilitaristes et anticléricaux.
Le capitaine Dreyfus aurait pu être antidreyfusard — L'antisémitisme n'explique pas l'affaire Dreyfus — L'Affaire, tremplin du radicalisme — L'antimilitarisme, maladie infantile du dreyfusisme — L'anticléricalisme, ciment du parti républicain.

13 ]. Le pacifisme de l'entre-deux-guerres.
Face à l'Allemagne, une série de reculs — Une gauche majoritairement pacifiste — Une droite majoritairement antiallemande – 1938 : droite et gauche, tous munichois.

14 ]. Fascisme et antifascisme.
6 février 1934, crise de la République — Fascisme, nazisme, franquisme : des phénomènes hétérogènes — Le mythe du fascisme français — Antisémitisme et xénophobie : à gauche aussi — L'antifascisme, opération de propagande communiste — 1939 : l'alliance Hitler Staline.

15 ]. Résistance et Collaboration.
Le traumatisme de la défaite — Vichy n'est pas un bloc — La tragédie juive : qui est responsable ? — De Gaulle : de la révolte à la victoire — Contre les Allemands : des hommes de tous les camps — Vérités et légendes de la Résistance — Résistants de droite et collaborateurs de gauche.

16 ]. L'affaire Pie XII.
Le cardinal Eugenio Pacelli, un prélat antinazi — Pour Pie XII, Hitler est plus dangereux que Staline — Des dizaines de milliers de Juifs sauvés par Pie XII — La campagne contre Pie XII : une querelle posthume.

17 ]. La décolonisation.
La colonisation, une idée républicaine — Le pillage des colonies par la France : un mythe.

18 ]. La guerre d'Algérie.
L'Algérie, création française — Une guerre gagnée en Algérie — La terreur, stratégie du FLN — Une guerre perdue à Paris — Pieds-noirs et harkis : les tragédies de l'après-19 mars — L'Algérie et la France, mémoires croisées.


4e de couverture :

Partir du présent pour juger le passé au lieu de le comprendre, voilà ce qu'est l'historiquement correct. L'histoire devient un écran où se projettent nos passions contemporaines, où l'on multiplie anachronismes et jugements de valeur.
Ce livre entend remettre les pendules à l'heure en rappelant des faits oubliés ou dissimulés : la violence et l'intolérance également partagées au temps des guerres de Religion, la haine anticléricale des années 1900, pendant de l'antisémitisme, ou encore l'extrême complexité de la France des années 1940 ou de la guerre d'Algérie. On verra ainsi que le mal n'est pas toujours où l'on dit, le bien pas toujours où l'on croit.


​Livre : Quand les catholiques étaient hors la loi


En ce qui concerne le vécu par des personnes contemporaines de la période concernée, on peut en avoir aussi un aperçu dans les "Introduction" et "Au lecteur" des 2 premiers des 4 tomes de "Histoire partiale, histoire vraie", de Jean Guiraud, livres qui sont disponibles en leur entier en format électronique sur ce site. ​

Ci-après la liste des sujets traités dans le livre Quand les  catholiques étaient hors la loi :


Table de matières synthétique :

Quand le sabre s'attaquait au goupillon

  1. Quand Gambetta annonçait le programme des anticléricaux
  2. Quand Jules Ferry imposait la séparation de l'Eglise et de l'école
  3. Quand Waldeck-Rousseau faisait la guerre aux moines et aux religieuses
  4. Quand Emile Combes érigeait l'anticléricalisme en doctrine d'Etat
  5. Quand Aristide Briand faisait triompher la séparation de l'Eglise et de l'Etat
  6. Quand Pie X appelait les catholiques à défendre leur liberté
  7. Quand l'Eglise et l'Etat sont parvenus à un compromis
Quand la laïcité ne suffira plus à dire qui nous sommes.
Table des matières détaillée :

Quand le sabre s'attaquait au goupillon              
Une histoire de la révolution laïque

1 ]. Quand Gambetta annonçait le programme des anticléricaux
Le Concordat, compromis entre l'Église et l'État — Anticléricaux et libres-penseurs : une foi laïque — 1879 : la République aux mains des anticléricaux — Au XIXe siècle, un spectaculaire renouveau catholique — Le cléricalisme nourrit l'anticléricalisme

2 ]. Quand Jules Ferry imposait la séparation de l'Église et de l'école
L'enseignement, une mission d'Église — Les réseaux de l'anticléricalisme — Ferry veut interdire l'enseignement aux religieux — Un « insecticide » contre les congrégations — Un décret gouvernemental dissout les jésuites — 6 000 religieux expulsés de leurs couvents — Une école gratuite, mais obligatoirement laïque — Les religieux chassés des écoles d'État — La neutralité laïque cache une philosophie — Une décennie de lois laïcisatrices

3 ]. Quand Waldeck-Rousseau faisait la guerre aux moines et aux religieuses
Léon XIII pousse les catholiques à se rallier à la République — L'anticatholicisme républicain, obstacle au Ralliement — L'affaire Dreyfus ranime l'anticléricalisme — Waldeck-Rousseau, otage de la gauche anticléricale — Le pouvoir convoite le « milliard » des congrégations — Première cible, les assomptionnistes — La loi de 1901 sur les associations est à la fois libérale et liberticide — 300 congrégations contraintes de se disperser

4 ]. Quand Émile Combes érigeait l'anticléricalisme en doctrine d'État
L'ascension d'un petit notable radical — Le combisme, apothéose du laïcisme — Été 1902 : Combes fait fermer 3 000 écoles religieuses — Il est interdit de faire le catéchisme en breton — Une nouvelle offensive contre les congrégations — 430 ordres religieux dissous par le Parlement — Expulsions, sécularisations : des milliers de drames humains et spirituels — Les libres-penseurs passent à l'attaque — Une dernière loi interdit aux religieux toute forme d'enseignement — 14 000 écoles catholiques fermées et plus de 30 000 religieux exilés — Les officiers qui vont à la messe sont fichés

5 ]. Quand Aristide Briand faisait triompher la séparation de l'Église et de l'État
À partir de 1900, l'idée de Séparation progresse — Les catholiques sont hostiles à la Séparation — Combes veut nommer les évêques sans l'avis du pape — La visite de Loubet à Rome crée un incident — La France rompt ses relations avec le Saint-Siège — Les socialistes font pression sur les radicaux — Après Combes, Briand prend l'affaire en main — Trois mois de discussion parlementaire — Avec l'article 4, Briand réussit un coup tactique — La Séparation, rupture unilatérale du Concordat

6 ]. Quand Pie X appelait les catholiques à défendre leur liberté
Le dilemme des catholiques français — Les inventaires : premiers incidents à Paris — Une encyclique condamne la Séparation — En province, les inventaires font couler le sang — Fermeté pontificale, hésitations épiscopales — Une autre encyclique fustige « une loi d'oppression » — Clemenceau relance les inventaires — Le blocage de la loi force le pouvoir au compromis — La Séparation : ce qui a été perdu, ce qui a été gagné

7 ]. Quand l'Église et l'État sont parvenus à un compromis
La guérilla anticléricale se prolonge jusqu'en 1914 — La fraternité de 14-18 fait reculer les préjugés — Après la Grande Guerre, un esprit nouveau — Le rétablissement des relations avec le Saint-Siège — En 1924, une nouvelle offensive anticléricale — Années 30 : vers l'apaisement entre l'Église et l'État — L'Église entre Daladier, Pétain et de Gaulle — Après guerre, il reste la question scolaire

Quand la laïcité ne suffira plus à dire qui nous sommes
Un pays en voie de déchristianisation — Une société qui perd sa mémoire religieuse — Laïcité : tout recommence avec des foulards — Un islam à la française est-il possible ? — Seule une religion peut répondre à une religion — Une Union européenne oublieuse de ses racines — La République est laïque, la France est chrétienne.

4e de couverture :

La face cachée de la loi de 1905
De 1901 à 1904, 30 000 moines ou soeurs furent contraints à l'exil, 14 000 écoles catholiques fermées et les officiers pratiquants, privés d'avancement. La séparation des Églises et de l'État n'a pas apaisé les querelles, elle les a mises sous un éteignoir laïc. Réflexe si ancré chez les Français qu'il resurgit aujourd'hui.
Mais alors que l'irruption de l'islam a relancé le débat sur la laïcité, de nouvelles questions se posent. Croit-on faciliter l'intégration des musulmans en niant le fait religieux ? Pour assurer la cohésion de notre société, ne vaudrait-il pas mieux nous interroger sur ce que nous avons fait de nos valeurs chrétiennes ?